Editorial

Depuis ses débuts, le festival « Brussels Jewish International Film Festival » met un point d’honneur à programmer des œuvres d’exception qui ont été récompensées dans de très grands festivals mais aussi à faire connaître le travail de réalisateurs encore inconnus du public, malgré la qualité de leurs œuvres.

En tant que BJIFF, ce festival sera bref. Sans thème particulier, mais non sans saveur comme nous allons le voir, il proposera une fois de plus des œuvres inédites ou non distribuées dans nos salles. Prenez place, vous n’allez pas le regretter.

Car le menu sera double cette année, farandole de délices juifs et arabes ! Le BJIFF s’associe en effet au 1er Festival Judéo-Arabe de Molenbeek, un événement se déroulant pendant la même période et dont nous nous faisons l’écho sur ce site.

Pour vous mettre en appétit, nous avons choisi d’ouvrir le festival avec Beyond the mountains and the hills, dernier film d’Eran Kolirin (auteur de « La visite de la fanfare » en 2007). Le réalisateur nous infiltre dans la vie d’une famille israélienne bourgeoise dont chacun des membres, poussé par on ne sait quel démon, s’écartera des normes convenues et transgressera des conventions bien établies.

Lire la suite…

Bande annonce

Avec le soutien de :